Une  »prune » pour EDF

L’autorité de la concurrence a condamné le géant de l’électricité en France à 13,5 M d’€ d’amende pour avoir abusé de sa position dominante en mettant en oeuvre des pratiques anticoncurrentielles sur le marché émergent des offres de services photovoltaïques aux particuliers. EDF a créé une confusion dans l’esprit du consommateur entre son activité publique, sa marque EDF bleu ciel et l’activité de sa filiale photovoltaïque.

Choisir son fournisseur d’électricité et de gaz naturel

Businessman petrol conceptLes règles de concurrence sur le marché de l’énergie

Pouvoir choisir son fournisseur est essentiel pour faire des économies, encore faut-il être pris au sérieux et représenter une commande significative auprès du fournisseur, c’est ce que vous propose le Mulot avec son groupage de commandes. Cela est réalisable avec toutes les énergies, le bois, le fioul, le gpl, mais peu commun pour l’électricité et le gaz naturel pourquoi ?

  • La loi NOME : cette loi a prévu un partage de la rente nucléaire (80% de la production d’électricité en France) entre EDF et des fournisseurs alternatifs, elle oblige EDF a céder 100 TWh par an à ses concurrents suivant des conditions économiques fixées par le CRE (Commission de Régulation de l’Energie). Les lobbys s’affrontent pour fixer le prix de cession du KWh, le plus élevé possible pour EDF, le moins élevé possible pour les challengers. Le prix de cession est de 42€/ MWh depuis le 1er janvier 2012.
  • Les monopoles : impulsée par l’Europe , l’ouverture des marchés a consisté à séparer la production d’énergie, le transport, la distribution et la commercialisation et à mettre en concurrence les fournisseurs. Les monopoles ont la vie dure : Bruxelles a réussi à faire ouvrir tous les marchés en Europe, et depuis le 1er juillet 2007  pour les particuliers, les marchés de l’électricité et de du gaz naturel sont libres en France…Pourtant EDF et GDF SUEZ sont toujours en position de quasi monopole en France, seuls 2 millions de foyers sur un total 30 millions ont saisi ces nouvelles offres pour l’électricité, et pour le gaz naturel 1,5 millions de foyers sur 11 millions.
  • Ce que l’ouverture des marchés a changé : il existe désormais en France deux types d’offres de vente d’électricité et de gaz naturel :

-> L’offre au tarif règlementé, seuls EDF et GDF peuvent les proposer, le prix est encadré par les pouvoirs publics.

-> L’offre de marché, les prix sont libres et déterminés par un contrat, et ils sont proposés par les deux opérateurs historiques (EDF/GDF) et par une dizaine d’autres opérateurs (Altergaz, Antargaz, Direct Energie, Lampiris, Planète OUI, Proxelia…).

Important ! Quelque soit le fournisseur et le type de l’offre, la qualité de l’énergie et les services d’urgence et de dépannage sont garantis par le gestionnaire du réseau qui ne sont plus EDF ni GDF. Les numéros d’intervention (sur vos factures actuelles) et les délais d’interventions sont inchangés quelque soit le fournisseur.

avis du mulot

L'avis du Mulot

Pour comparer les offres, il faut regarder :

  • Le prix de l’énergie, quel est le montant de la partie fixe (l’abonnement), de la partie variable en prenant bien les chiffres TTC. Certains fournisseurs proposent un rabais indexé sur le tarif réglementé d’EDF ou GDF, ou garantissant une origine ENR de l’électricité.
  • La qualité de service de gestion de la clientèle (contact téléphonique, période de facturation, moyens de paiement acceptés).
  • Les conditions d’évolution des prix, prix fixes ou indexés.
  • Quelle est la durée d’engagement prévue et les conditions de résiliation du contrat.
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Comment changer de fournisseur de gaz ou d’électricité ? Par incompréhension ou par méconnaissance du système, les consommateurs français n’ont pas profité de cette aubaine ! Pourtant:

  •  L’opération de changement de fournisseur est gratuite, la résiliation de l’abonnement est gratuite et le nouveau fournisseur se charge de toutes les démarches auprès de l’ancien !
  •  Le choix du fournisseur ou du type de contrat (règlementé ou de marché) est réversible :  vous pourrez toujours revenir à un contrat règlementé EDF si vous le souhaitez, et sauf exception, les contrats de fourniture d’électricité et de gaz naturel ne prévoient pas de pénalités en cas de résiliation anticipée.