Les énergies fossiles

Drilling offshore platform and tanker

Le réchauffement climatique condamne les énergies fossiles, il faut que le réchauffement de la planète reste inférieure à 2°C … Le GIEC tire la sonnette d’alarme, rester sous cette barre ne pourra s’obtenir sans mettre le prix fort, une réduction drastique des gaz à effet de serre: de -40 à -70% entre 2010 et 2050, et de -100% d’ici à 2100, c’est à dire plus aucun rejet dans l’atmosphère! 3 conséquences du réchauffement climatique:

-Les océans s’acidifient; Le taux d’acidité des océans a augmenté de 26% en raison de la forte hausse de CO2 dont ils absorbent près du tiers des quantités relâchées dans l’atmosphère. Cette situation est un facteur d’appauvrissement de la biodiversité marine , tant végétale qu’animale.

Glaces: la grande débacle. La fonte des glaces et de la calotte glacière, comme au Groënland, s’accompagne de la montée des océans, leur niveau moyen a crû de 19 cm entre 1901 et 2010. Il devrait s’élever de 26 à 82 cm entre 1986-2005 et la fin du XXI ième siècle.

-La terre s’assèche. La température moyenne globale à la surface de la planète a augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2012. Les 3 dernières décennies ont été les plus chaudes depuis 1850.Conséquence, les systèmes hydraulogiques s’altèrent. Une situation qui pèse sur le niveau de la ressource en eau potable et sur les rendements céréaliers dans les régions tempérées et tropicales.

Les énergies fossiles représentent encore 80% de la consommation d’énergie mondiale…En Bretagne,  54% des foyers se chauffent aux énergies fossiles,  25% au fioul, 26% au gaz naturel et 3% au GPL… Quel est l’avenir de ces énergies ? Mal placées en prix, émettrices de gaz à effet de serre, elles demeurent pourtant imbattables pour  leur densité énergétique  et leur facilité d’usage  !

Le fioul

Le gaz